• 1

Êtes-vous bien sûr que l'œuvre, au sens classique, existe encore ? Ce travail continu, objectif insondable d'une exploration artistique à la mesure d'une vie, ne s'est-il pas laissé ronger par le format dominant, la cadence taylorisée du vite vendu, la carrière plus que la découverte, l'objet fétiche lisse, impersonnel et plat tel une Marilyn réduite au chromatisme reproductible par Warhol ? Pablo Picasso a-t-il terrassé définitivement le jeu des possibles par son activité d'ogre pictural ? Peut-être. Mais pas sûr.

Des milliers de petits astres gravitent dans le ciel des arts aujourd'hui. Il faut se faire astronome pour observer si d'aventure des constellations forment œuvre dans cet univers en expansion loin du marché, voire du supermarché. Le geste de l'art est intime, il se fait souvent au secret. L'œuvre est son temps. J'en suis persuadé. 

Je veux polir ma lentille, loin des intermédiaires, pour m'approcher de quelques lumières qui scintillent dans l'hémisphère de mon regard. Pas de critique. Pas de surévaluation de la réception. Juste la production de l'œuvre. Des films, des entretiens, des témoignages rassemblés. 

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s