Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on LinkedInShare selected track on MySpace

100 | Le Poème rouge - Texte n°1  : Un Poème rouge

Je fus et je serai ce bois flotté qui dérive sur le fleuve rouge, cet arbre léger, déjà si loin de sa forêt primaire. Son flux me porte, j’utilise son énergie. Son courant est dans mes veines. Il s’accélère, se calme, déborde et je sens que sa tension m’épuisera pour m’engloutir dans la fluidité de toutes formes.

Je suis ce bois flotté, si léger qu’il chevauche sans décompte la brièveté de mon temps. Je pourrais me croire animal, créature active, vorace, toujours en mouvement volontaire sur un territoire dominé mais je sais bien que je flotte en surface et reste ce voyageur inerte transporté par l’inconnu ; cet homme égaré depuis toujours dans une cascade d’ignorance malgré un désir de beautés lumineuses, souvent prisonnier de ses doutes sous le charme régulier des corps célestes en transes circulaires.

Sur mes eaux, je me laisse porter et traverse des paysages, des peintures si variables, fragiles comme la journée minuscule d’un papillon aux ailes poudreuses. Mon voyage est écoulement provisoire, pulsation et impulsion. Ma curiosité grave son sillage éphémère, c’est un poème rouge dilué dans ce fleuve trouble où tout se transporte, se transmet puis s’estompe

Je fus, je serai et je suis ce bois flotté qui dérive sur le fleuve rouge.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s
  • All
  • 100 | Le Poème Rouge
  • Poétique Sonore
  • +

    +

    Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on LinkedInShare selected track on MySpace
    100 | Le Poème rouge - Texte
    Read More
    • 100 | Le Poème Rouge
    • Poétique Sonore
  • +

    +

    Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on LinkedInShare selected track on MySpace
    Read More
    • 100 | Le Poème Rouge
    • Poétique Sonore
  • 1