• 1

LE DESSIN QUI AVAIT PRIS FORME | Je gribouille toujours sur mon bureau et adore dessiner sur le plastique mélaminé. Je me sens plus libre. Le papier m’impressionne, trop définitif. Le plastique est un glissement, une recherche infinie. Parfois le volume y prend racine. Sculpture minuscule.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

> LES FANTÔMES DE LA BEAUTE

  • LA RENAISSANCE DE LA TRAGÉDIE | Partout sur la
    Read More
  • LE TRICORNE | Première épreuve de la série, ce
    Read More
  • UNICORNE | La maladresse de la défense est source
    Read More
  • LA FONTAINE DU SILENCE | Partie d’une très petite
    Read More
  • FERTILITÉ 1 | Ce prototype plusieurs fois modifié à
    Read More
  • FERTILITÉ 2 | Seconde recherche sur un corps fertile
    Read More
  • LAME DES PROFONDEURS | Prototype d’une sculpture qui sera
    Read More
  • UNE DÉFENSE DISSYMÉTRIQUE | La série des Fantômes de
    Read More
  • VESTIGE DES GUERRES 1 | Il y eut tant
    Read More
  • TALISMAN LUNAIRE | Ce fut d’abord un prototype réel,
    Read More
  • LE QUADRICORNE | La nature aime les formes qui
    Read More
  • LE DESSIN QUI AVAIT PRIS FORME | Je gribouille
    Read More
  • LES SORTILÈGES DE L'INCONSCIENT 1 | Janus n’est pas
    Read More
  • En production 
    Read More
  • En production 
    Read More
  • 1